Coupe de France - Le rêve continue pour l'AS Helvetique

Face à Mougins, l'AS Helvetique a créé une nouvelle fois l'exploit en s'imposant lors des prolongations (3-2). Une performance qui rend fier le président Chérif Boughanmi. 

Président, quelle est votre analyse de cette victoire ?

Je suis fier de nos joueurs. Je pense qu'on mérite la victoire car même si on a, à chaque fois fait la différence sur la fin, on a raté beaucoup d'occasions. On a gardé nos nerfs solides pour récupérer la récompense qui nous était dûe. On a été persévérant, les troupes étaient vraiment motivées et n'ont jamais baissé les bras.

Comment expliquer ce beau parcours. Y a-t-il une recette miracle ?

Il n'y a rien de spécial. Mais au club, faire un parcours en coupe nous tenait à coeur. On savait qu'en allant le plus loin possible, on ferait parler de nous. On a fait un recrutement intelligent. A part un ou deux joueurs de DHR, on a pris que des joueurs de niveau inférieur. On a su composer la bonne salade, on a étudié les profils et après une bonne préparation, cela porte ces fruits. On a vu que physiquement, les joueurs ont répondu présent.

"Nous savions qu'en faisant quelque chose en coupe cette année, nous ferions parler de nous"

C'est bien de faire parler de l'équipe sénior pour un club qui est surtout réputé pour ses jeunes ?

C'est ce que nous voulions. L'an dernier, nous avions déjà fait un beau parcours et un beau championnat. Mais nous savions qu'en faisant quelque chose en coupe cette année, nous ferions parler de nous et c'est ce qui se passe.

Avez-vous un souhait pour ce quatrième tour ?

Egoistement, on va dire qu'on préfèrererait tirer une petite équipe pour essayer d'aller un peu plus loin. On fera le maximum avec nos moyens, quelque soit l'adversaire. Un gros, c'est bien et ce n'est pas bien à la fois. Cela peut en impressionner certains. On reste une D3 donc prendre une N2 ou N3, ce sont quand même des semi-pros, il y a une sacrée différence mais je ne pense pas qu'on aurait peur. Sur un match, tout peut arriver, il suffit d'un peu plus de détermination, de chance aussi, ça peut basculer dans le bon sens.

J.O